2/3 La plateforme MOOC bâtiment durable : qu’en pensent les apprenants ?

Partenaire
Sept. 11, 2019
Découvrez le deuxième article de notre série sur la plateforme MOOC bâtiment durable

Lors de sa création, le principal objectif de la plateforme MOOC bâtiment durable était de permettre aux professionnels de la filière du bâtiment et de l’immobilier de monter en compétence sur les enjeux de la transition énergétique et du bâtiment durable en général, mais aussi de sensibiliser le grand public à ces thématiques (lire notre premier article à ce propos). Avec 41 500 personnes inscrites sur la plateforme, dont 60% de professionnels, ces objectifs ont été atteints. Grâce à son offre, la plateforme a su capter une diversité d’apprenants : parmi les professionnels, 25% sont des ingénieurs ou des architectes et 15% des artisans ou maîtres d’ouvrage ; les non-professionnels sont quant à eux composés d’une majorité d’étudiants de la filière, mais aussi de particuliers ou de retraités.

Pour les professionnels, la plateforme représente un moyen de conforter leurs connaissances et leurs pratiques, mais aussi de les actualiser. Être informés des nouveautés du secteur a aussi pu permettre à certains d’être force de proposition auprès de leur direction ou auprès de leurs clients, pour les artisans par exemple. C’est parfois même un changement de pratiques qui a pu être impulsé, comme l’expliquait l’un des artisans après avoir suivi le cours  sur la « Simplification et l’optimisation des chaufferies ». 

Pour preuve de cette réussite, le taux d’attestations de suivi avec succès délivrées est élevé  avec un taux de réussite moyen pour les MOOC de l’ordre de 23%. Selon Florence Godefroy, chef de projet formation à l’ADEME, ce taux s’explique par le public principalement professionnel, un public vraiment « intéressé et qui va avoir envie d’aller au bout » et par le modèle même des MOOC. En effet, ces MOOC sont faits « par des professionnels, pour des professionnels » avec de nombreux témoignages attestant un réel niveau d’expertise et qui permettent d’apporter des cas concrets.  Les apprenants apprécient également le fait d’avoir à réaliser des études de cas qui les mettent dans une posture professionnelle et de pouvoir échanger entre pairs via le forum, ce qui « favorise l’engagement et l’envie d’aller au bout du MOOC ».  

Si les professionnels trouvent sur cette plateforme un moyen pour continuer à se former de façon proactive, le grand public peut également y trouver son compte.

Avoir suivi un MOOC de la plateforme MOOC bâtiment durable peut aider à préparer une reconversion professionnelle et peut aussi être un élément différenciant lors d’une candidature pour une personne en recherche d’un emploi. Mentionner une attestation de réussite à un MOOC dans un CV permet non seulement de montrer à l’employeur un réel intérêt pour le secteur d’activité, mais aussi la connaissance des sujets à enjeux et des perspectives futures autour du bâtiment.

Par ailleurs, des particuliers ayant un projet de rénovation constituent un public réellement désireux d’être formé à ces questions-là avec une envie de comprendre et/ou de savoir comment s’y prendre, qu’ils rénovent par eux-mêmes ou fassent appel à des professionnels. Les MOOC sur la « Rénovation performante - les clés de la réhabilitation énergétique », « les matériaux bio-sourcés, du champ jusqu’à la mise en œuvre » présentent en ce sens un caractère généraliste qui intéresse le grand public.

La plateforme MOOC bâtiment durable a su trouver son public, mais de nombreuses perspectives restent encore ouvertes !